Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 20:09

Vincent Delerm à La Faïencerie de Creil le 14 octobre 2014.
Vincent Delerm, je possède son premier album, que j'ame écouter de temps en temps, et puis, je ne sais pourquoi, je n'ai jamais acheté les suivants, même si j'en ai écouté un ou deux que j'avais empruntés à la médiathèque. C'est donc dans l'optique d'une redécouverte que j'ai pris ma place de concert.
Le titre du spectacle, Parallèles, est directement inspiré de celui de son dernier album, Les amants parallèles. Un album qui relate l'évolution, au fil du temps, d'une relation amoureuse. C'est un spectacle seul en scène, avec deux pianos : le premier est celui sur lequel Vinvent Delerm joue, et le deuxième est un piano mécanique préprogrammé qui joue tout seul (le jeu des marteaux me fascinera pendant une partie du concert). En fond de scène, une projection en ombres chinoises façon rétroprojecteur, qui nous rappelle les transparents du collège.
D'ailleurs, les premiers transparents nous annoncent un spectacle en 2 partie : la première, de 30-35mn, avec les chansons du dernier album, et la deuxième "avec des chansons normales." Premiers rires de la soirée qui en comptera d'autres, car sous une apparence un peu froide et réservée, Vincent Delerm cache une bonne dose d'humour et d'auto-dérision.
La première partie déroule donc les chansons du dernier album, nous raconte l'histoire, sous forme de textes parfois chantés, parfis parlés, mais toujours joliment accompagnés au piano. Et sous forme un peu décousue aussi, dans le sens ou ce sont des bribes, des épisodes, qui nous sont narrés. Avec, donc, le piano mécanique qui me fascine à jouer tout seul pour accompagner celui du chanteur.
Arrive ensuite la deuxième partie de spectacle, où Vncent Delerm reprend des chansons de ses premiers albums : Fanny Ardan et moi, La vipère du Gabon, Les filles de 1973, Le monlogue shakespirien, Deauville sans Trintignant, Quatrième de couverture, Le baiser Modiano, Natation ynchronisée, Un temps pour tout...
J'ai préféré la deuxième partie pour le plaisir de retrouver des chansons que je connaissais, avec des mélodies plus enjouéesque dans la première partie. Et j'ai passé une bonne soirée, appréciant l'humour du chanteur et la jolie sensibilité de certaines chansons.

Partager cet article

Repost 0
Published by isalil - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de isalil
  • Le blog de isalil
  • : Mes poèmes, mes coups de coeur, mes états d'âme, mes comptes rendus de concert et ma passion pour un artiste : Cali.
  • Contact

Recherche

Catégories