Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 20:08
Festival Pic'Arts 2015 jour 2

Deuxième journée du Festival Pic'Arts. La programmation me branchait moins que celle de la veille (bien que très bonne, juste que je connais trop mal les artistes pour me dire "Je veux le/les voir !"), mais j'avais envie de voir Boulevard des Airs et donc, après hésitation, j'avais pris le pass deux jours.
Ayant travaillé le matin après une très courte nuit, j'ai zappé les artistes du début d'après-midi. Thomas Albert Francisco, je l’avais vu l'an dernier aux Zicophonies à Clermont, et si j'avais apprécié sa virtuosité à la guitare, je n’avais pas trop accroché à sa voix. La Villa Ginette, je ne connaissais pas, mais l'écoute de la playlist du festival sur Deezer m'avait révélé que c'était du rap (certes avec de chouettes instrumentations et bien plus sympa que le rap agressif que je déteste), ce qui n'est pas ma tasse de thé. Et enfin The Dukes, c'est sans doute un bon groupe de rock, mais ça déménage beaucoup trop pour moi (ce que j'ai d'ailleurs pu vérifier en live, étant arrivée un peu avant la fin de leur set).
Juste le temps de me prendre une boisson pour avoir le très beau verre du festival, et je prends place au premier rang (un peu plus excentrée que la veille) juste avant le show de Boulevard des airs. J'avais envie de les voir, je ne suis pas déçue. Ils déploient en effet une belle énergie, et la présence de cuivres ne peut que me séduire. Mélodies festives, chanteurs charismatiques qui n'hésitent pas à chauffer le public (et à rappeler leur précédente venue au même endroit deux ans plus tôt), textes bien ficelés... Le groupe me fait passer un très bon moment, et le public ne s'y trompe pas, déjà nombreux face à la scène.Et lorsqu'ils entonnent Emmène-moi, le public reprend le refrain en chœur.

Festival Pic'Arts 2015 jour 2

C'est au tour de Faada Freddy de prendre place sur la scène. Pendant le changement de plateau, j'entends une fille à côté de moi dire à sa copine que c'est tout en human beat box et percussions corporelles, et je me dis que ce devrait être sympa. Effectivement, ils sont 6 sur scène, aucun instrument, et ils envoient autant qu'un back band. Musicalement parlant c'est très sympa, et Faada Freddy dégage une belle énergie, communique bien avec le public (s'il chante en anglais, il parle parfaitement le français, étant d'origine sénégalaise). Les beat-boxers/choristes n'hésitent pas à nous faire participer en nous montrant un ou deux trucs de percussions corporelles pour que nous puissions les accompagner. Mais c'est surtout passionnant à voir, je trouve la performance excellente, et suis admirative devant le talent de ces artistes et la manière dont ils parviennent à faire sonner le tout de telle sorte que l'on oublie qu'il n'y aucun musicien derrière. Je passe un excellent moment, et Faada Freddy sera pour moi LA révélation de ce festival.

Festival Pic'Arts 2015 jour 2

C'est maintenant Asaf Avidan qui se présente devant nous. Je n'étais pas sûre d'aimer en raison de sa voix très particulière, mais finalement ça m'a beaucoup plu. Le chanteur peut se montrer plein d'énergie, mais aussi exprimer de belles émotions sur les chansons qui s'y prêtent. Je le trouve en effet très expressif. Les titres sont plaisants, souvent plutôt en douceur mais sans jamais être soporifiques. J'apprécie particulièrement lorsqu'il interprète Reckoning song (One day) ou encore Different pulses, mais les autres titres se révèlent tout aussi plaisants. Avant le concert, je me disais "ça peut être sympa", mais connaissais trop peu pour m'enthousiasmer. Après sa prestation, je ne regrette pas une seule seconde, ayant passé un très bon moment.

Festival Pic'Arts 2015 jour 2

C'est Danakil qui clôture la soirée. Je les avais déjà vus en 2012 au Mix up Festival, j'avais bien aimé mais n'en avais pas gardé un souvenir impérissable. Ce soir, ils mettent le feu, malgré l'heure tardive. Beaucoup d'énergie, le chanteur (Balik) et Natty Jean qui savent entraîner le public, des rythmes (reggae) qui font danser, des textes bien écrits, des cuivres... De quoi terminer la soirée en beauté. Les musiciens ne sont pas en reste, avec celui que j'ai surnommé "le trompettiste fou", qui saute partout, bouge beaucoup sur scène et s'offrira même un slam dans le public. J'apprécie particulièrement certains titres tels que Quitter Paname, Les champs de roses ou encore A tes côtés. Une musique festive et un public qui ne s'y trompe pas.

J'avais hésité à prendre ma place pour ce deuxième jour de festival, après tous les autres artistes qui m'ont déjà beaucoup plus, les Danakil achèvent de me convaincre que j'ai eu raison de venir ce samedi. Chaque artiste ou groupe a su me séduire, et j'ai passé une après-midi tout aussi bonne que celle de la veille. Le cru 2à&5 fut donc une très belle édition pour le Festival Pic'Arts.

Partager cet article

Repost 0
Published by isalil
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de isalil
  • Le blog de isalil
  • : Mes poèmes, mes coups de coeur, mes états d'âme, mes comptes rendus de concert et ma passion pour un artiste : Cali.
  • Contact

Recherche

Catégories