Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 20:54
L'âge d'or, quatrième

Cali à Champigny-sur-Marne le 11 octobre 2015.
En première partie, Eskelina. J'avais déjà écouté (et apprécié) quelques titres de cette chanteuse d'origine suédoise suite au bel article de mon ami Pablito sur son blog Break musical, j'étais d'ailleurs venue en partie pour elle (même si bien sûr le seul nom de Cali suffit à me faire déplacer). Et j'ai en effet bien apprécié. Accompagnée d'une contrebassiste et d'un guitariste, elle égrenne de sa voix douce sa folk caressante. Mais sait aussi nous faire swinguer et sourire lorsqu'elle interprète Les hommes à poil. Elle nous fait donc passer un très joli moment tout en douceur.
La setlist (non exhaustive) : Milan, Le cèdre, Entre les lignes, La valise rose, Emilie, je reviens, L'amoureuse, Désordre, Ambassadeur (et j'ai un doute pour Maman et Femme Fleury).

L'âge d'or, quatrième

C'est ensuite au tour de Cali et ses musiciens d'occuper la scène. Le chanteur plein de fougue fait lever la salle d'entrée de jeu sur La vie quoi, le public ne s’assoira plus. Dès ce premier titre, il s'offre un slam, surfant sur les mains levées des spectateurs. Puis enchaîne les titres, commençant par des chansons du dernier album avant de passer à des morceaux plus anciens. Côté setlist, le concert est un peu plus court que celui d'il y a 10 jours à Noyon, il n'interprètera pas ce soir Ostende (à mon grand regret) ni Je ne vivrai pas sans toi. Sur 1000 cœurs debout, il nous offre un deuxième slam qui ira cette fois jusqu'à l'escalade du balcon (il y était déjà monté sur un autre titre, mais par les escaliers). Juste avant d'interpréter Tout ce qui ne reviendra plus, il chante un couplet de L'eau vive et dédie la chanson à Guy Béart et à Leny Escudero, décédé deux jours plus tôt. Cela me touche particulièrement car je m'occupe du site officiel de cet artiste, et l'ai toujours rapproché de Cali car son père, comme les grands-parents de Cali, a dû fuir l'Espagne de Franco.
Pour le reste, le concert diffère peu de celui de Noyon, toujours beaucoup de fougue, d'énergie, de générosité et d'amour pour son public. Il nous annonce que sa petite Poppée a 3 ans ce jour-là. Ce qui explique que ce concert soit quelque peu écourté : juste après, Cali file à l'aéroport prendre un avion pour chez lui. Non sans avoir auparavant mis le feu dans la salle, et pris le temps d'apprécier l'ovation du public.
Nous sortons du concert en ayant encore une fois passé un excellent moment, le cœur content et l'adrénaline qui bat à fond dans les veines.

Partager cet article

Repost 0
Published by isalil - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de isalil
  • Le blog de isalil
  • : Mes poèmes, mes coups de coeur, mes états d'âme, mes comptes rendus de concert et ma passion pour un artiste : Cali.
  • Contact

Recherche

Catégories