Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 20:37

Le Festival Rétro c Trop a vu sa première édition les 25 et 26 juin 2016 au château de Tilloloy, près de Roye dans la Somme.
Au programme : une expo de voiture anciennes, des produits artisanaux, et, bien sûr, de la musique !
Je n'y suis allée que la première journée, le samedi 25 juin. C'est Mike Sanchez qui est sur scène lorsque j'arrive sur les lieux. Je ne le connaissais pas, je découvre son excellent jeu aux claviers, et apprécie plutôt bien sa musique qui swingue.

C'est ensuite au tour de Ten years after de se présenter sur scène. Ils ont un très bon jeu de guitare et nous proposent de bons solos, mais je m'ennuie un peu. A la fin, ils nous interprètent Blue Sweet Shoes avec un superbe solo au clavier, qui swingue.

 

L'artiste qui suit est Hubert Félix Thiéfaine. C'est son nom, en premier lieu, qui avait attiré mon attention sur ce festival. Le tarif étant élevé par rapport au prix d'un concert unique, j'attendais de voir la suite de la programmation pour prendre mon billet. Lorsque j'ai vu que Scorpions était à l'affiche, je n'ai plus hésité.
Thiéfaine débute son concert, au bout de quelques chansons un problème technique avec le son l'oblige à quitter la scène, les techniciens du festival s'activent en coulissent (du moins je le suppose), le chanteur revient sur scène, au bout de quelques secondes, de nouveau plus de son. Nous nous demandons si le concert va pouvoir continuer heureusement le problème sera vite réglé et le chanteur pourra terminer son set sans qu'un nouvel incident ne se produise. Je n'ai plus la playlist en mémoire mais je me souviens qu'il nous a interprété la très jolie Je t'en remets au vent, chanson qui me touche particulièrement, ainsi que les incontournables Loreleï Sébasto Cha, Aligators 427, 113e cigarette sans dormir, La fille du coupeur de joints (lors du rappel), des titres du dernier album tels que Karaganda, En remontant le fleuve, Angélus ou Médiocratie, ainsi que quelques autres dont La ruelle des morts.
Côté musiciens, outre l'incontournable Alice Botté, officiait à la guitare Lucas Thiéfaine, le fils du chanteur, ce qui nous a valu un ou deux petits moments de complicité père-fils.

Ce sont donc les Scorpions qui clôturent la soirée. Ils nous offrent un vrai show avec jeux de lumière, projections en fond de scène, batterie "posée" en hauteur sur un promontoire (genre estrade géante) placé sur la scène... Rien que pour ça, ça valait la peine de les voir. Si on y ajoute une prestation de qualité et le bonheur de retrouver en live des chansons aussi emblématiques que Still Loving You, Wind of Change ou Send Me An Angel, çela donne un excellent moment. Je ne connaissais, en gros, du groupe, que Still Loving You et l'ensemble de l'album Crazy World. J'ai découvert qu'il y avait deux ou trois autres titres que je connaissais également, sans forcément savoir que c'était d'eux. Et, surtout, j'ai réellement apprécié leur concert.
Cette journée de festival fut donc l'occasion de passer une très bonne soirée malgré les quelques couacs techniques. En 2017, Les Insus et Matmatah sont au programme... Il y a donc de fortes chances pour que je sois encore de la partie pour cette deuxième édition.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by isalil - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de isalil
  • Le blog de isalil
  • : Mes poèmes, mes coups de coeur, mes états d'âme, mes comptes rendus de concert et ma passion pour un artiste : Cali.
  • Contact

Recherche

Catégories