Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 22:40

 

Alex Beaupain à Noyon le 17 novembre 2016 dans le cadre du festival Haute Fréquence (ex Picardie Mouv').

En première partie, François Guernier, donc j'ai déjà parlé ici à plusieurs reprises (également sous le nom de Tichot). Ses chansons sont toujours fort sympathiques à écouter, mais il a toujours le défaut de beaucoup parler entre deux titres, ce qui fait que ça n'enchaîne pas. Je ne me souviens plus trop mais cette fois je crois que ça m'a moins dérangée que d'habitude. Il y a de l'ambiance dans le public avec la présence d'un groupe de collégiens d'une commune voisine avec lesquelles l'artiste a mené un atelier d'écriture. C'est donc un bon moment en ouverture de soirée.
Vient ensuite Alex Beaupain. Avec toujours ce côté "Pince sans rire", comme pour nous faire oublier la tristesse et la mélancolie qui habitent beaucoup de ses chansons. C'est un très beau moment fort en émotion que nous offre l'artiste. Plusieurs fois au cours de la soirée j'aurai les larmes aux yeux, notamment sur Je te supplie que je découvre à cette occasion (chanson sur le décès de sa fiancée). Parmi les titres interprétés on note Les yeux au ciel, Je ne peux vivre sans t'aimer (qui me touche particulièrement), Avant la haine qu'il interprète en duo avec sa violoncelliste Valentine Duteil (apparemment c'était la première fois. Jolie voix un peu fragile, elle s'est montrée à la hauteur). Mais aussi Je peux aimer pour deux (là aussi, j'aime beaucoup), Après moi le déluge, Pacotille, Ca m'amuse plus, Coule, Loin, Couper les virages, Les voilà (qui a, il me semble, ouvert le concert), Van Gogh, Je te supplie particulièrement bouleversante, tout comme Tout a ton odeur, Cela valait-il la peine (émouvante également), L'amour en cage, Reste. Et probablement quelques autres que j'ai oubliées. Ses textes ciselés, les mélodies et orchestrations travaillées qui l'accompagne, le violoncelle de Valentine Duteil, c'est beau, tout simplement. Bouleversant aussi, souvent, et il est vrai que de ce fait les touches d'humour un peu caustique qu'il distille entre deux chansons viennent apporter une touche de légèreté. 
Ce fut donc une très belle soirée, chargée d'émotions.

Partager cet article

Repost 0
Published by isalil
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de isalil
  • Le blog de isalil
  • : Mes poèmes, mes coups de coeur, mes états d'âme, mes comptes rendus de concert et ma passion pour un artiste : Cali.
  • Contact

Recherche

Catégories