Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 22:00
Concert encore plus intense que celui de la veille car nous étions encore plus nombreux du forum, et puis il y avait les surprises organisées par le fan-club...

Avant concert :
Réveil, petit déj' (thé et 2-3 gâteaux secs, y a pas de pain chez mon frère !) et douche, puis je file à la gare du Nord où je dois être à 11h pour résupérer Marj'. J'y retrouve Poupi et Caliinette ainsi que Loreleï. Nous n'attendons pas longtemps (je suis arrivée juste à l'heure), le train arrive et nous reconnaissons Marj' au sourire qu'elle a en nous voyant. Nous partons chez Loreleï où nous retrouvons pas mal de monde, ceux qui étaient là la veille, puis ceux qui sont arrivés dans la matinée nous rejoignent. Une petite bière Belge pour se mettre en jambes et patienter en attendant l'arrivée des derniers, puis enfin tout le monde est là et nous partons. On s'arrête acheter un truc à manger au Mac Do, puis nous allons jusqu'à la Maroq' car beaucoup préfèrent faire la queue tout suite au lieu d'aller au rendez-vous du fan club, afin d'avoir les meilleures places.

Pour ma part je fais partie de ceux qui vont aux Buttes Chaumont avec le fan-club. Nous nous dirigeons donc vers le métro, les Belges, Caliinette, Ptitjulien et moi. On arrive au rendez-vous presque à l'heure, il y a déjà pas mal de monde, on dit bonjour à tout le monde, on attend ceux qui doivent encore arriver. Puis nous nous dirigeons vers le Parc où nous retrouvons Séverine et Xavier. Au départ nous voulions aller sous un kiosque, mais après avoir marché un petit temps aucun kiosque libre en vue, mais il y a des bancs, on s'arrête donc là et les bancs serviront à poser le nécessaire pour l'apéro. Champagne pour ma part, certains goûteront le Péké au spéculos. Le temps passe, nous n'avons pas trop envie d'attendre la répétition des danses, on ne souhaite pas arriver trop tard à la Maroq' ! On demande donc à Pépin de nous faire un point, Kylliane nous remontre les pas de base adaptés à la configuration de la salle (impossible de tourner, nous ferons donc une sardane "en ligne"), Pépin nous rebriefe sur les différentes surprises prévues. Puis retour au métro mais arrivés devant la salle, nous nous sommes faits griller car la plupart de ceux qui étaient au Parc sont rentrés en voiture ! Peu importe, nos amis du forum sont là on escalade les barrières pour aller avec eux.

Il est aux alentours de 16h, encore un peu plus de 3h d'attente pendant lesquelles la bière Belge coule à flot (demandez à Toni si elle était bonne ), sans compter que Pépin nous fait passer aussi du champagne qui reste de l'apéro. Mais je ne boirai pas dans la file d'attente, pas envie d'être mal pendant le concert.

Je n'ai pas de sandwich, je grignote des petits trucs que j'ai faits pour partager avec les autres mais qui n'auront pas trop de succès (sauf auprès d'Angelina ). Je fais donc connaissance avec Angelina et Anneux, on discute un peu. Le temps passe, enfin ils ouvrent les portes.

Je me retrouve à peu près au même endroit qu'hier, mais les membres du forum sont dispersés en trois endroits dans la salle. Peu importe, Loreleï parviendra à faire passer des bracelets lumineux à tout le monde. Une fois équipés, nous nous faisons signes à travers la salle par le biais de nos bracelets.
Le concert débute avec Cyrz en première partie (j'y consacrerai un autre article).

Le concert :
Courte pause puis Cali... Je ne redétaillerai pas tout le concert qui était assez peu différent de celui de la veille niveau playlist, je parlerai plutôt des différentes surprises (toujours dans le désordre car je me souviens plus comment ça s'enchaînait).
Dès le début du concert, aux premières notes de l'Espoir, nous brandissons tous une feuille sur laquelle est inscrit : L'espoir
c'est toi
c'est nous

Lorsque Blaise attaque Els segador (l'hymne catalan), c'est un drapeau catalan que chacun d'entre nous brandit (du moins les 2-3 premiers rangs). Plus tard, sur C'est quand le bonheur, nous chausserons tous nos lunettes de soleil. Lorsque la sardane retentit, nous voilà partis pour la danse... sur place, ce n'est pas évident, mais je pense que Cali aura apprécié !
Pour finir le concert, sur 1000 coeurs debout, il est prévu que nous sautions en nous tenant tous par les épaules, serrions le poing haut vers le ciel, que nous fassions le bordel quoi ! Ma voisine de droite ne voulait participer à rien (pfff quelle nase !), je saisis Marj' qui est à ma gauche par les épaules avec l'intention de m'en donner à coeur joie sauf que... n'ayant quasi rien mangé de la journée, debout depuis plusieurs heures d'abord dans la file d'attente puis dans la salle... j'ai très vite le souffle court et un point de côté. Je fais une courte pause mais repars vite : tant pis, le concert est fini, je peux tomber dans les pommes, j'aurai bien profité. Finalement, avec quelques pauses, je tiendrai le coup (même si je ne suis pas au mieux de ma forme !)

Voilà pour les surprises, quelques autres remarques sur le concert :
Cette fois c'est Laura (druggy) qui montera sur scène pour danser avec Cali sur Roberta, comme elle est un peu réticente nous scandons son prénom ! Elle y va donc et assure bien !
Sur L'amour parfait, Cali descend comme toujours dans le public. C'est avec joie que je le vois passer à côté d'Anneux et Angélina, face à laquelle il s'arrêtera même un petit temps. Je les avais vues plus tôt dans la soirée tendre la main dans l'espoir que Cali la prendrait, mais il ne l'avait pas fait, maintenant les voilà comblées !
C'est cela que j'ai retenu du fait de faire le concert tous ensemble : au-delà des petits signes que nous nous envoyions d'un côté à l'autre de la salle, c'était aussi se réjouir des bonheurs des autres.

Deux différences encore avec le concert de la veille : Cali nous raconte qu'un jour il a rencontré chez des amis un jeune homme qui préparait son Agreg', et qu'il lui a promis de le faire jouer avec lui sur scène s'il avait son exament. Le jeune Molène a obtenu son Agreg, il est présent ce soir pour accompagner Cali à la guitare sur Pensons à l'avenir. Il chantera même quelques mots sur le refrain (pas très en rythme et avec un fort accent, mais il y a pris du plaisir et c'est bien l'essentiel).
Et puis, ce soir, ce n''est pas La nuit je mens que Cali reprend mais Voir un ami pleurer, une magnifique chanson de Jacques Brel. Ce sera, pour moi, la chanson la plus émouvante de ces deux soirées (sans doute lié aussi au silence dans la salle à ce moment car peu de gens connaissaient les paroles. Sachant que pendant les deux concerts j'avais un type derrière moi qui me chantait dans l'oreille... ce silence est d'autant plus agréable et me permet de savourer toute l'intensité et toute l'émotion de la chanson).
Petite surprise à la fin du concert : sur 1000 coeurs debout, Cali fera monter sur scène une demoiselle du public... etil s'avère que cette demoiselle n'est autre qu'Olivia Ruiz, présente ce soir-là dans la salle aux côtés de Mathias Malzieu. Elle dansera avec Cali et ne chantera que quelques notes de la chanson.

Le concert se termine, Cali reste un moment sur scène, une fois de plus le bonheur que je lis sur son visage décuple mon propre bonheur.

L'après concert :
Nous nous dirigeons vers le bar mais celui-ci est pris d'assaut. Pas de place à l'intérieur, nous nous installons à une table à l'extérieur, mais il ne fait pas chaud du tout. On commande les boissons (enfin pour ma part en fait rien, je suis restée assise à récupérer après le coup de mou que j'avais eu à la fin du concert. Même pas le courage de me lever pour aller commander). Ensuite, nous nous dispersons : certains partent chercher un endroit où manger car ils ont faim, d'autres trouvent une table à l'intérieur et s'y installent, je les rejoindrai un peu plus tard. Quelques personnes de notre groupe restent dehors. Soudain j'entends dire que Cali est à l'extérieur et signe des autographes, fait des photos...

Soudain j'entends dire que Cali est à l'extérieur et signe des autographes, fait des photos... J'y vais donc. Il y a du monde autour de lui, je suis avec Anneux et ses parents, Cali signe des autographes, répond aux différentes sollicitations. Puis il dit qu'il souhaite rejoindre sa famille au bar, ils ne seront plus là demain. J'aurais aimé une photo avec lui, tant pis, ce sera pour une autre fois. Je respecte son souhait et le laisse se diriger vers le bar. Ce n'est pas le cas de tout le monde et Cali est encore arrêté à plusieurs reprises avant de pouvoir pénétrer à l'intérieur. Certains viendront même le déranger alors qu'il est avec sa femme et ses amis ! De ce fait, il s'éclipsera vite.
Je n'aurai donc toujours pas eu ma photo aux côtés de Cali, Anneux a eu plus de chance que moi ! (je précise juste que cétait avant que Cali n'émette le souhait de retrouver sa famille).
Comme hier, nous restons jusqu'à la fermeture, ceux qui étaient partis manger ne nous rejoindront finalement pas à la sortie de la salle. On improvise quand même une chenille un peu silencieuse juste devant la Maroq', quelques uns nous disent au revoir et comme hier je redescends avec le gros de la troupe jusqu'au boulevard, où je les quitte pour rentrer chez mon frère.
Nous nous retrouverons presque tous le lendemain pour une chouette journée tous ensemble.

Partager cet article

Repost 0
Published by isalil - dans Musique
commenter cet article

commentaires

isalil 19/04/2009 00:43

Tu es bien courageuse d'avoir tout lu Myriam ;) Merci pour ton passage chez moi.

myriamSaleGosse 18/04/2009 09:03

Merci pour ce recit c'est sympa de nous faire partager ces soirées à la Maroquinerie j'aurais aimé y être bonne journée Myriam

Présentation

  • : Le blog de isalil
  • Le blog de isalil
  • : Mes poèmes, mes coups de coeur, mes états d'âme, mes comptes rendus de concert et ma passion pour un artiste : Cali.
  • Contact

Recherche

Catégories