Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 00:50
Voici le texte écrit lors de l'entracte, celui-ci est totalement décousu et c'est la sonorité qui compte beaucoup plus que le sens.

Te regarder... encore
T'aimer un peu plus fort.
Et courir, et vibrer,
Sourire et espérer
Libérer mes douleurs
Oublier nos erreurs
Exorciser l'horreur.
Un sourire, un regard
Un éclair dans le noir
Un jour, une heure, un seul instant
Et tout se meurt, et tout reprend.
Rire, écrire, danser
Dire, redire, exister
Et puis tout, et puis rien
L'espoir fou, jamais loin
Te trouver, te rejoindre
Regarder le jour poindre
Le soleil se lever
Dans un rayon doré
Et sourire à la vie
Démystifier l'ennui
Un peu plus, un peu moins,
Toujours un peu plus loin
Se ruer à l'assaut
De nouveaux idéaux
Et laisser libre cours
A ce besoin d'amour
Qui vous étreint soudain
Et qui n'a plus de fin.
Regarder, voir, aimer,
Sourire, maudire, vibrer.
Liberté d'expression
Libérer les pulsions
Laisser les émotions
Dépasser la raison.
Et puis rien
Et la fin.
Tout ça pour rien ?
Non !

06/05/09

Partager cet article

Repost 0
Published by isalil - dans Poèmes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de isalil
  • Le blog de isalil
  • : Mes poèmes, mes coups de coeur, mes états d'âme, mes comptes rendus de concert et ma passion pour un artiste : Cali.
  • Contact

Recherche

Catégories