Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 19:49

Saez au Zénith d'Amiens le 19 mars 2013

http://fbcdn-sphotos-g-a.akamaihd.net/hphotos-ak-snc7/481972_10151531699947847_793070165_n.jpgPremier concert de la tournée qui fait suite à l'album Miami, sorti la veille.
Saez, je l'avais déjà vu en festival en 2010, lors du Festival Pic'Arts, et j'étais restée un peu sur ma faim (même si j'avais bien aimé), parce qu'en configuration festival, c'était surtout le Saez révolté, et qu'il m'avait manqué quelques chansons d'amour pleines d'émotion, comme il sait si bien les faire. Je souhaitais donc le revoir hors festival...
Et je n'ai pas été déçue. Le concert se compose de deux parties, séparées par un court entracte. Dans la première partie, c'est Saez l'écorché vif que nous avons en face de nous. Il démarre tout en douceur, accompagné seulement de sa guitare et de son accordéoniste. Et l'on pourrait dire qu'il commence par la fin, puisque c'est avec La fin des mondes qu'il ouvre le concert. Suivent (dans le désordre), Marie, Messine, Betty, Ma petite couturière, ainsi que deux chansons inédites (titres sous réserve) : Paraît qu'elle est en ville et On se désire, très belle chanson toute en émotion. Sur certaines chansons, ça démarre en douceur et monte en intensité au cours de la chanson, pour mieux nous emporter. (à la troisième chanson sont venus s'ajouter une basse, une autre guitare, une batterie). Le chanteur nous annonce ensuite une pause.
A le reprise, ce sont d'abord les musiciens qui entrent en scène (de nouvelles percussions se sont ajoutées), pour nous proposer un instrumental sur des rythmes qui m'évoquent la bossa-nova. Puis arrive Miami, où le chanteur est accompagné d'un human beat box. Je ne suis pas très fan de la chanson, et le titre suivant m'amène à penser que cette deuxième partie de concert va beaucoup moins me plaire. Arrivent alors des chansons comme Pilule, Cigarette, Marguerite ou Debbie, qui me font changer d'avis et retrouver un Saez qui me plaît bien mieux ! Là aussi, sur certains titres ça monte en puissance au cours de la chanson pour exploser et nous en mettre plein les oreilles. Le public ne s'y trompe pas, ça bouge devant ! Dans cette deuxième partie, outre les titres déjà cités, le chanteur nous propose également J'accuse, Marie ou Marilyn, Embrasons-nous (et on peut dire qu'il met le feu !), Fils de France, Rochechouart, Pour y voir, Le roi et J'hallucine.
Le chanteur communique avec le public, s'excuse parfois pour les risques d'erreur sur les titres difficiles, nous interpelle : "y en a quand même quelques unes que vous ne connaissez pas" et se propose, la prochaine fois, de partir en tournée sans avoir sorti d'album (puisque de toutes façons la musique est dématérialisée...) Il semble heureux de retrouver son public.

Lorsque Saez et ses musiciens quittent la scène, le public ne bouge pas, en demandant encore.
Il revient, une fois encore avec juste sa guitare et son accordéoniste, pour nous offrir un beau moment d'émotion avec Putains vous m'aurez plus, chanson qui, liée à un épisode particulier de ma vie, m'émeut beaucoup, et On n'a pas la thune.
Il y aura un deuxième rappel, avec cette fois-ci les musiciens au complet, pour nous interpréter Into the wild, J'veux qu'on baise sur ma tombe qui nous offre un très beau moment d'émotion. Comment résister à ces mots ?
"J'aurais aimé t'aimer
Comme on aime le soleil
Te dire que le monde est beau
Que c'est beau d'aimer
J'aurais aimer t'écrire
Le plus beau des poèmes
Et construire un empire
Juste pour ton sourire"
Le rappel se termine en beauté avec Tu y crois toi, très belle chanson également.

Le public ne quitte toujours pas la salle, et le chanteur reviendra une troisième fois, seul avec sa guitare, pour nous offrir Châtillon sur Seine, un dernier titre tout en émotion.
Je sors du concert heureuse, j'ai passé un excellent moment, et je sais déjà que si le monsieur repasse pas loin de chez moi (même en festival !) je retournerai le voir.
Ce soir à Amiens, nous avons eu le Saez écorché vif et le Saez révolté, nous avons eu la douceur et la puissance, nous avons simplement été emportés dans l'univers poétique et dérangé d'un très bel artiste.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by isalil - dans Musique
commenter cet article

commentaires

purchase windows xp 29/08/2014 13:13

What an excellent concert. I had booked my ticket couple of weeks back itself. It was one of the most memorable days of my life. Surprisingly he skipped some of his hit numbers and that actually disappointed the fans.

Présentation

  • : Le blog de isalil
  • Le blog de isalil
  • : Mes poèmes, mes coups de coeur, mes états d'âme, mes comptes rendus de concert et ma passion pour un artiste : Cali.
  • Contact

Recherche

Catégories