Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 16:47
Derrière les mots

Alain Souchon et Laurent Voulzy au Zénith d'Amiens le 13 janvier 2016. Avant le concert, les artistes rendent à leur manière un hommage à David Bowie, disparu quelques jours plus tôt, puisque ce sont ses chansons qui sont diffusées en "musique d'attente."
Une fois n'est pas coutume, je ne suis pas devant mais au contraire tout en haut du Zénith (les places plus près étaient trop chères à mon goût...), du coup vus d'ici les chanteurs mesurent maximum 10cm de haut et ressemblent à des fourmis. Ce qui ne m'empêche pas d'apprécier le concert, même si l'on peut déplorer l'absence d'écrans géants bien pratiques quand on est aussi loin. Les chanteurs alternent les titres de leur album en duo et les titres de l'un ou l'autre, la plupart du temps à deux sur scène mais parfois aussi en solo.
Parmi les titres interprétés, côté album duo on aura Derrière les mots, L'oiseau malin, Bad boys, Souffrir de se souvenir, ou encore La baie des fourmis. Pour les chansons de Laurent Voulzy, on note entre autres Bubble gum, Cœur grenadine, Le pouvoir des fleurs ou encore Rock collection, Jeanne, ainsi que Belle île en mer sur le rappel. Enfin pour ce qui concerne Alain Souchon, on retrouve avec plaisir La ballade de Jim que j'aime beaucoup, Et si en plus il y a personne qui prend une résonance particulière et émouvante deux mois jours pour jour après les attentats de Paris, mais aussi Allô maman bobo, Bidon, C'est déjà ça, Ultra moderne solitude et Foule sentimentale. Sans compter les titres dont je ne me souviens pas.
J'avais déjà vu Alain Souchon sur scène par deux fois (la dernière, 6 ans plus tôt au même endroit), Laurent Voulzy seul ne m'aurait pas fait déplacer même si j'aime plutôt bien ses chansons. Voir les deux ensemble fut un beau moment. Ces deux-là se connaissent et travaillent ensemble depuis des années, il en résulte une belle complicité entre eux, palpable sur scène, y compris dans les moments où ils se chambrent un peu entre deux titres.
Bref, j'ai vu des fourmis chanter, mais c'étaient de belles fourmis et un beau moment. Ils clôturent le concert avec White is white pour un hommage à Michel Delpech.

Partager cet article

Repost 0
Published by isalil - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de isalil
  • Le blog de isalil
  • : Mes poèmes, mes coups de coeur, mes états d'âme, mes comptes rendus de concert et ma passion pour un artiste : Cali.
  • Contact

Recherche

Catégories